Les hortensias en juin

Ces fleurs attirent l’admiration de tous, et surtout dans la garrigue Gardoise, où le calcaire affleurant les empêche de bien réussir en pleine terre. En matière de fleurs, on veut souvent ce qu’on ne peut pas raisonnablement avoir.

Tradescantia de virginie

La trandescantia de viriginie, illustrée ici, est une plante vivace de pleine terre dont les feuilles disparaissent en hiver. Les fleurs, plutôt discrètes sont d’une grande beauté vue de près. A ne pas confondre avec la tradescantia pallida (la misère pourpre), plus connue, et souvent plantée dans les jardinières.

La spirée du Japon

La spiraea japonica n’est pas tout à fait à l’aise dans la plaine gardoise. Le soleil, il aime mais l’humidité aussi. Lui accorder le soleil du matin, moins l’après-midi.

Le kiwi

Dans la plaine gardoise, le kiwi fleurit, mais peine à faire des fruits. Il n’aime ni la chaleur intense, ni les vents desséchants.

L’acanthe

Au sommet d’une colonne de l’ordre de Corinthe ou dans la mythologie grecque, l’acanthe est omniprésent en Europe et très à l’aise dans le Gard, en autant qu’il a un peu d’ombre. Très en feuille en hiver, fleuri au début de l’été, il disparait en juillet pour revenir dès les journées fraiches de l’automne.

Les penstemon

Le penstemon, originaire de l’Amérique du Nord, présente un nombre étonnant de couleurs et de variétés. La racine de cette plante servait à soigner les maux de dents pour les peuples natifs du continent. Malgré son origine aux grandes plaines américaines, le penstemon n’est pas parfaitement rustique dans le Gard.

L’œillet des poètes

Le dianthus barbatus est natif d’une région allant des Pyrénées au Caucase. Au jardin, avec une infinité de variations, la fleur est un sujet passionnant pour les peintres et photographes.

Heuchera

L’heuchère : jamais immobile, toujours en mouvement, même avec la moindre brise. C’est le désespoir des peintres.

Xanthoceras sorbifolium

Xanthoceras sorbifolium : Peu connu, pas disponible en jardinerie. Je l’ai semé en 2005 et c’est maintenant un très joli arbuste de 2 m, florifère à souhait.

Le callistemon

Cet arbuste, de la famille des myrtes, nous arrive d’Australie. S’il y a beaucoup de variétés dans sa zone d’origine, toutes ne sont pas rustiques dans le Gard (hors région côtière).

Le polygala

Arbre, arbuste et même plante herbacée – le polygala prend des formes diverses. L’arbuste, généralement de floraison bleue est fréquemment planté dans les jardins du sud de la France. Une espèce herbacée s’observe facilement sur les bords de rivières et aux endroits à mi-ombre en bordure de forêt.

Leycesteria formosa

L’arbre aux faisans est natif de la Chine et de l’Inde. Dans le sud de la France, il est un peu fragile, n’aimant pas trop la sécheresse de l’été. Mi-ombre et bonne terre riche en humus lui conviennent.