Malus « red sentinel »

La diversité des pommiers à fleurs est considérable et ils sont bien adaptés au climat de l’arrière pays Nîmois. Si on a de la place, il est permis d’en avoir plusieurs… Le malus « red sentinel » a une floraison similaire au « royal red » mais les feuilles sont moins rouges. Très attrayant tout de même.

Le cerisier

Ce cerisier, une variété produisant des fruits, se met en fleur un peu après les prunus okame, accolade et triloba – mais presque en même temps que le prunus Kanzan. Fin mars dans l’Uzège, on observe ses premieres belles fleurs et feuilles. Pas la peine de chercher un nom botanique car dans la section « cerisier »…

Le cognassier

C’est une des plus belles floraisons du printemps. L’éclosion des fleurs du cydonia oblonga, petit arbre natif du Caucase et largement naturalisé dans l’ouest méditerranéen, arrive juste après les premiers cerisiers et pommiers à fleurs. Ici, le 28 mars les bourgeons ne font que pointer leur nez. Pleine floraison attendue d’ici 3 à 6 jours.

Le citronnier épineux

Cet agrume (le poncirus trifoliata), peu planté dans les jardins, sert comme pied de greffe pour la plupart des citronniers, orangers, kumquats, etc du commerce du sud de la France. Pourquoi ? Il est parfaitement rustique et tolérant du calcaire. Mais si le fruit n’est pas comestible (trop amer), l’arbre aurait un autre intérêt :…

Le pommier « royal red »

Les pommiers à fleurs (en botanique : les malus) attaquent leur saison de floraison un peu plus tard que les premiers cerisiers à fleurs. Le malus Royal Red débute son spectacle fin mars et continue sur 2 semaines en avril. Avec la floraison c’est l’arrivée des feuilles cuivrées puis à la fin de l’été de…

Un chèvre-feuille arbustif

« Les chèvrefeuilles sont des plantes grimpantes ». Alors oui… mais non. Il existe plusieurs variétés arbustives. Pour celle-ci, le nom botanique « lonicera tatarica » nous signale qu’elle est native du sud de la Russie et de l’Asie centrale. En France, les catalogues des pépiniéristes disent que cet arbuste fleurit au début de l’été. Peut-être ailleurs … mais…

Cerisier d’automne

Le prunus x subhirtala ‘autumnalis’ fleurit au cours de l’automne et l’hiver – dès que la météo est un peu clémente – et peut même continuer par intermittence jusqu’en avril. Un arbre pour illuminer 3 saisons… Sur la photo ci-contre – prise en mars – les feuilles commencent à débourrer.

Prunus triloba

Après le prunus okame et le prunus accolade, c’est au tour du prunus triloba (eventuellement ‘amandier de chine’) de fleurir. C’est un arbuste, qui drageonne petit à petit pour faire un bosquet. Contrairement à d’autres prunus, on peut tailler celui-ci et c’est même recommandable de le faire (après la floraison !) pour encourager de nouvelles…

L’amélanchier

Connu dans certaines régions de France comme l’arbre discret, cet arbuste semble se plaire dans l’Uzège. On ne le voit pas souvent à l’état sauvage, mais planté dans les jardins d’ici, il pousse rapidement. La floraison, spectaculaire, ne dure qu’une petite semaine. Arbuste natif du Canada mais aussi de Provence, ses variétés se distinguent difficilement….

Prunus Accolade

Après le prunus Okame, l’Accolade est le second cerisier à fleurs à se mettre en floraison – début mars dans l’arrière-pays nîmois. Depuis quelques années on commence à craindre pour les prunus à fleurs car l’été sec, le déficit de pluie en hiver, ne les favorisent pas. Le spécimen présenté ici, âgé de 15 ans,…

Le groseillier sanguin

Aussi appelé cassis-fleur, cet arbuste (ribes sanguineum) est à la fois florifère et mellifère. Quand on sait que l’arbuste est natif de la côte ouest de Canada et de la côte nord-ouest américaine, (pensez…pluie estivale) on comprend pourquoi il a du mal dans le climat de l’Uzège. Si on peut le surveiller et, surtout, donner…

L’exochorde

De croissance rapide et acceptant l’été sec, il est surprenant de ne pas voir l’exochorde plus souvent dans les jardins du Gard. Sa floraison blanche spectaculaire attire l’œil sans mal. Il porte simultanément les boutons de fleur de l’année courante et les capsules étoilés des graines de l’année précédente.